Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Kaltix travaille sur la personnalisation de la recherche
--> Moteurs du futur :

Kaltix, une nouvelle start-up formée par des membres du Stanford Page Rank Project (évoquée ici en juillet) travaille sur un des problèmes les plus épineux de la recherche sur le web : la personnalisation des résultats en fonction de l'utilisateur. Kaltix
Kaltix, a été fondé récemment (juin) par 3 membres du Page Rank Stanford Project. Ce groupe de travail d'étudiants de l'Université de Stanford (qui a produit les fondateurs de Google et de Yahoo!) vise à perfectionner l'algorithme du Page Rank qui calcule l'importance des sites les uns par rapport aux autres dans l'organisation des résultats de Google.(1)
Kaltix cherche notamment  à accélérer le calcul du Page Rank. L'un des buts de la société est de développer des processus de personnalisation des recherches sur le web qui permettront d'afficher des résultats adaptés à chaque internaute.
Kaltix a révélé peu de choses sur ses projets et sa technologie, et ses responsables se refusent pour l'instant  à tout commentaires.
Le site Kaltix est en préparation  et le site du Page Rank Project est depuis peu inaccessible.
Les fonctionnalités de personnalisation du web constituent un enjeux crucial. Les tentatives actuelles n'ont pas répondu aux attentes. Par exemple, Amazon.com met en valeur des titres de livres aux internautes en fonction de leurs achats précédents, ce qu i n'est pas forcément pertinent.
Si les recherches sur la personnalisation du web aboutissent, cela pourra aider des millions de  personnes à mieux naviguer sur la web. La personnalisation pourrait développer de nouvelles sources de revenu en permettant aux annonceurs web de cibler plus efficacement et d'avoir ainsi un retour sur investissement plus important. Le CA de la publicité liée à al recherche pourrait atteindre de 6 à 8 milliards de $ d'ici cinq ans.

"La personnalisation est l'un des Saint-Graal de la recherche" explique Chris Sherman, éditeur de Search Day. "Tout le monde travaille à la personnalisation à un certain degré ou à un autre. Aussi, les vraies questions sont de savoir quand la technologie  sortira des laboratoires et quelles applications elle permettra".
La personnalisation des outils de recherche nécessite d'assortir les résultats aux profils des utilisateurs. Ces profils pourraient  inclure des données comme le code postal, la date de naissance ou l'historique de recherche. Par exemple, le mot-clé "jaguar" pourrait entraîner l'affichage de sites automobiles dans  les premiers résultats de recherche pour quelqu'un qui a récemment visité de tels sites et des sites animaliers pour quelqu'un dont l'historique de surf a montré son intérêt pour les animaux.

Les techniques de personnalisation impliquent la collecte de donnés directement issues de l'internaute tout comme la mise en place d'algorithmes pour travailler "en coulisses".
Avec un peu d'infos données par l'internaute, un moteur peut actuellement localiser la recherche et afficher  ses résultats en allemand ou en français. Une technique avancée d'algorithme pourrait appliquer une analyse par mots clés afin d'analyser l'historique de recherche pour deviner l'objet de la prochaine requête.

De nombreux moteurs utilisent déjà des fonctions rudimentaires de personnalisation.

Altavista utilise une technologie de géotraking pour détecter l'adresse IP des visiteurs et deviner leur localisation géographique. Cela peut permettre d'afficher des résultats adaptés par exemple sur la requête "football" pour un internaute du Royaume-uni.

Quant à Yahoo!, il utilise les informations collectées auprès de ses abonnés à son service mail notamment  (code postal, et autres données personnelles) pour personnaliser ses services My Yahoo,  sa météo ou les Pages Jaunes.

Google montre aussi un vif intérêt pur la personnalisation. Il y a 2 ans, il a racheté Outride, une société spécialisé dans le data-mining et l'analyse sémantique afin d'améliorer les résultats de recherche.

Les 3 principales firmes (Yahoo, MSN et Google) essaient activement de perfectionner les techniques de recherche.

"Par nature, c'est quelque chose qui doit être adapté à chaque utilisateur individuel. Ce n'est pas comme si Google devait construire un module de personnalisation et le brancher. C'est un effort plus complexe qui requiert des investissements importants. Et  il n'est pas encore certain qu'il y ait suffisamment de demande justifiant de telles dépenses…" explique Chris Sherman.

La tache principale est d'obtenir la bonne interface utilisateur. Il s'agira de lui notifier quels types de donnés ont été collectés, où celles-ci sont stockées et comment elles vont être utilisées. Cela implique aussi la possibilité pour l'internaute de changer ou supprimer ces données.

La personnalisation peut donc rebuter les gens si elle interfère et les gêne.

Bien que Kaltix ait révélé encore peu de choses, la société intéresse nombre de vétérans des moteurs de recherche. Elle a fait des démonstrations auprès d'eux et notamment auprès de Jan Pederson, Responsable R&D chez Altavista.

Pour l'instant, les fondateurs de Kaltix ont publié des recherches qui montrent comment calculer des résultats pratiquement  1.000 fois plus vite que ce qui est possible en utilisant des méthodes actuelles. (Voir "les moteurs du futur")

 

Pitkow, d'Outride, a expliqué que la méthode de Kaltix équivalait à rechercher un arbre dans une forêt en examinant seulement un groupe d'arbres plutôt que la forêt entière. "Si vous pouvez focaliser vos calculs sur ce groupe d'arbres, alors vous serez plus rapides. Le calcul du Page Rank prend des jours. Si vous pouvez l'accélérer, alors vous pourrez l'adapter sur une base individuelle".

(1) Au sein de l'Université de Stanford,  il existe plusieurs groupes de travail issus des technologies de Google. Ainsi The Stanford WebBase Project travaille notamment sur le crawling, l'indexation et les requêtes

Sources : [ResourceShelf, ZDNetI-Center]

 

 

Ecrit par slide68, le Lundi 11 Août 2003, 23:03 dans la rubrique "R&D".

Commentaires :

Éric Baillargeon
12-08-03 à 03:17

Qui est derrière Kaltix

À part les 3 membres du Page Rank Stanford, j'ai fait une petite recherche (Whois) du nom de domaine qui mène sur :
Kaltix.com
201 San Antonio Circle
Suite 235
Mountain View, CA 94040
US

Une autre recherche sur cette adresse pointe sur :
http://www.cambrianventures.com/contact/info.html

Et qui semble l'investisseur principal de ces capitaux-risqueurs en TI?
http://www.cambrianventures.com/firm/investors.html et encore ici
http://www.cambrianventures.com/portfolio/companies.html#previous






 
linkback
linkback
01-10-03 à 17:16

Lien croisé

langreiter.com plain, simple: Kaltix : ""Le site Kaltix est en préparation et le site du Page Rank Project est depuis peu inaccessible."Personalized search start-up founded by three members of the Stanford University PageRank project. They have developed very fast PageRanking algorithms. B"

 
linkback
linkback
05-10-03 à 19:45

Lien croisé

langreiter.com plain, simple: refs : "http://www.la-grange.net/cms/exec/vanilla.r http://www.looksmart.com/r_search?key=%20Propel%20 .../exec/vanilla.r http://search.fr.msn.be/pass/results.aspx?q=www.si .../exec/vanilla.r http://joueb.com/influx/news/82.shtml/exec/vanilla.r http://ki.mysearch.myway.com/jsp/GGmain.jsp?st=bar .../exec/vanilla.r http://www.xmlrpc.com/directory/1568/implementatio .../exec/vanilla.r "

 
linkback
linkback
05-10-03 à 22:31

Lien croisé

Webmaster Blog : actualites, outils et ressources webmaster : "Plus d'infos sur Kaltix et sa technologie : Joueb.com"

 
linkback
linkback
11-10-03 à 09:16

Lien croisé

Dogpile - Web Search: kaltix : " Moteurs du futur : ... Éric Baillargeon 12-08-03 à 04:17. Qui est derrière Kaltix. ...http://joueb.com/influx/new"