Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Limitations: Quel avenir pour les applications Twitter externes ?
--> Twitter limite les connexions pour les applications externes

Twitter a annoncé qu'il limiterait la limite des accès des applications externes pour éviter les échouages de baleine (coupure du service en langage Twitter) devenu fréquent surtout en période d'événements à dimension mondiale et à audience élevée comme la Coupe du Monde de Football ou le SuperBowl US.
Concrètement, Twitter limite désormais à 175 appels API par heure (contre 350 auparavant) les connexions des clients externes, contrairement aux 350 autorisés jusqu'à présent : Votre client TweetDeck, Seesmic, Echofon ou Hootsuite ne peut donc plus mettre à jour les tweets au même rythme qu'auparavant. Vous risquez donc de manquer des tweets (en lecture), de voir s'afficher des messages d'erreurs plus fréquemment, à moins...de vous connecter en direct sur Twitter.
Mais, la solution choisie par Twitter, il est vrai, évitera les interruptions de services pures et simples.
Mais cette nouvelle limitation pour les applications Twitter risque de fragiliser encore davantage le business model de certains clients Twitter.

Twitter investira-t-il dans une configuration de serveurs plus volumineuse ? Après tout, le nerf de la guerre pour tous les services web à forte audience, c'est l'infrastructure de serveurs.  L'un des premiers postes de dépense chez Google, c'est l'énergie (pour les data centers: fluides électricité + clim) et, son nombre fantastique de serveurs, la 1ère barrière à l'entrée pour des concurrents, même plus performants dans leurs applications mais disposant de moins de puissance et donc de temps de réponse moins bons. On reparlera de ce dernier point...

Christophe ASSELIN   Suivez-moi sur Twitterhttp://twitter.com/asselin Digimind [ intelligence-center.com ]

Ecrit par slide68, le Mardi 13 Juillet 2010, 12:36 dans la rubrique "Twitter".

Commentaires :