Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Google Multilingue : bien pour le chinois et l'arabe notamment
Google vient de lancer une nouvelle interface de traduction qui permet cette fois une recherche multilingue : Google Translate Search Results.
Cet outil vous permet de lancer des requêtes dans votre langue puis de traduire les résultats. Exemple : vous lisez l'anglais mais vous voulez effectuer des recherches sur des sites chinois, langue que vous ne maîtrisez pas.

Vous renseignez alors une requête en anglais, puis indiquer votre langue : ici l'anglais puis la langue des sites que vous allez rechercher : Chinois.
Search for:
My language: Find results in:

Google va d'abord traduire votre requête de l'anglais vers le chinois, interroger son moteur, rapatrier les résultats en chinois puis les traduire en anglais. Il affiche alors une page en 2 parties : à droite les résultats dans leur langue d'origine, à gauche, les résultats traduits.
Les langues sources gérées sont l'anglais, l'arabe, le chinois simplifié et traditionnel, l'espagnol, le français, l'allemand, l'italien, le portugais, le japonais, le coréen et le russe.
Les langues cibles vont dépendre de la langue source. Ainsi, en partant du français, on ne peut traduire pour l'instant que vers l'anglais et l'allemand.


Les résultats sont très variables et dépendent des langues.
Pour la traduction de recherche en anglais vers le français, les résultats peuvent être d'assez mauvaise qualité, surtout quand la traduction s'effectue mot à mot. Mais on ne peut pas généraliser cette médiocrité à tout l'outil.

En effet, j'avais évoqué en juin 2006 le travail étonnant et la très bonne qualité de traduction de Google pour les langues non latines comme les asiatiques et l'abjad arabe.... En effet, Google s'est positionné en priorité sur les langues non latines à savoir toutes les langues marquées en BETA dans les menus de son interface de traduction : chinois, russe, japonais, coréen et arabe. Le reste des traductions des autres langues étant encore le fait des technologies Systran. Est-ce encore le cas ?

Quoiqu'il en soit, j'ai fait tester les traductions de et vers l'arabe et le chinois par les collaborateurs Digimind dont c'est la langue maternelle.

> Pour le chinois :
Tests de l'Anglais vers le chinois simplifié et inversement, de l'a
nglais vers le chinois traditionnel et inversement
Résultats : La traduction est jugée d’excellente qualité dans les deux sens, en tenant compte de légères nuances entre chinois simplifié et traditionnel.
Les résultats sont pertinents, même les publicités sont traduites d'ailleurs.
Conclusion : Performance impressionnante. Dépasse BabelFish ou Worldlingo, sur la qualité de résultats.

> Pour l'arabe :
La responsable du service conseil à Digimind Rabat (Maroc), estime que si ce service Google est meilleur que BabelFish (Systran), il présente les défauts de la plupart des traducteurs en ligne, c'est-à-dire que les traductions rendues tiennent plus du mot à mot que d’une vraie compréhension du texte.
"Il faut dire que par ses propriétés morphologiques et syntaxiques la langue arabe est une langue difficile à maîtriser dans le domaine du traitement automatique de la langue. Un petit exemple :
Le mot français ferme, est hors contexte, un substantif, un adjectif ou un verbe. Alors que le mot arabe RaLaKa غَلَقَ est un verbe à la 3è personne masculin singulier de l’accompli actif, par contre sa forme non voyellée غلق (dans l’exemple donné ne sont représentées que les consonnes RLK) admet quatre catégories grammaticales :
• Substantif masculin singulier (RaLKun : une fermeture),
• Verbe à la 3è personne masculin singulier de l’accompli actif (RaLaKa : il a fermé ou RaLLaKa il a fait fermé),
• Verbe à la 3è personne masculin singulier de l’accompli passif (RuLiKa : il a été fermé),
• Verbe à l’impératif 2è personne masculin singulier (RaLLiK: fais fermer).
Je vous laisse imaginer le nombre de traductions hasardeuses que cela peut entraîner.
Mais au final, les résultats des traductions, s’ils ne sont pas excellents, restent compréhensibles avec un minimum d’efforts à la lecture".


Quant à l'ergonomie, les avis sont partagés mais je préfère pour ma part l'approche Yahoo! Recherche Multilingue, lancé fin 2005, dont le process est complètement transparent pour l'utilisateur.

Christophe ASSELIN

Ecrit par slide68, le Lundi 28 Mai 2007, 15:16 dans la rubrique "Traduction".

Commentaires :